Florilège (suite)

Rédigé par André Cabaret - - Aucun commentaire

Quelques citations ouïes au hasard des émissions: "Tous les épisodes sur lequel nous ne reviendrons pas" (il vaut mieux, en effet). "Les associations avec lequel nous avons travaillé" (d'arrache-pied de toute évidence)  "Les lieux de vente devient un lieu de rassemblement" (dans la cohue sans doute). "Cet élu n'est pas prête à répondre aux questions" (il n'est pas près d'être prête...)

Classé dans : Humeur - Mots clés : aucun

Ganre et accords 2

Rédigé par André Cabaret - - Aucun commentaire

Dans la série j'en ai rien à cirer du genre et je me moque de l'accord, voici encore deux jolies perles. A la radio : on nous explique que, suite au déconfinement, "l'appel de la montagne a été trop forte". C'est vrai : qui résisterait ? Et dans un journal télé, un présentateur raconte : "J'ai croisé la route de Jacqueline Joubert qui m'a mise à l'antenne"... Heureusement ce n'était pas en quarantaine ! C'est comme le ministre qui a été "très surprise"... Alors, bon, quand on parle, la langue peut fourcher. Mais quand on écrit, c'est la plume, le clavier, l'ordinateur qui déraille? Personne ne relit ? Personne ne corrige ? Non, tout le monde s'en contrebalance allégrement... Et pendant ce temps, la Covid court toujours!

Classé dans : Humeur - Mots clés : aucun

Ah! la belle langue

Rédigé par André Cabaret - - Aucun commentaire

Depuis quelques jours, la bataille fait rage : covid19, c’est masculin ou féminin ? Dans une époque où l’on veut féminiser les noms de métiers et imposer l’écriture inclusive, cette lutte de titans entre les tenants d’un genre ou d’un autre paraît essentielle. Cependant, il faut noter que, ceux-là mêmes qui voulaient exiger (rappelez-vous!) des étrangers arrivant en France qu’ils parlassent déjà correctement le français, commettent allégrement des fautes qui hérissent le poil de toute personne s’exprimant normalement. Et justement, à propos de "personne" : ce mot est féminin, me semble-t-il et jusqu’à plus ample informé. Or qu’entendons-nous à la radio, à la télévision ? Ceci :

- toutes les personnes atteintes, ils devront prendre etc.

- l’avantage pour ces personnes, c’est qu’ils seront indemnisés

- les personnes qui sont porteurs du coronavirus

- cela dépend des personnes : il y a ceux qui…. et ceux qui...

Et ça continue avec des accords inexistants ou loufoques :

- les réformes qu nous avons faits ou mis en route

- une réunion pour lequel nous avons tout préparé

- l’école élémentaire et la maternelle sont ceux que nous devons etc.

- cela a des conséquences pour le moins inédits

- les régions dans lequel le virus est le moins virulent

- l’Allemagne avec lequel nous entretenons de bons rapports

- ces vacances, les Français les ont mérité(e)s (?) et les ont conquis

- c’est une population pour lequel le risque est important

- les régions en rouge, pour eux le déconfinement sera etc.

- un débat avec ma propre administration, qui eux souhaitent etc.

- on a rencontré des tribus très dangereux

Et il y en a d’autres pas piquées des hannetons (des tournures !) :

- le ministre a été très surprise d’apprendre que…

- le président a été surprise par l’ampleur du phénomène..

- les choses ne sont pas prêtes de s’arranger

- une pépée en jean moulante

Et, pour varier les plaisirs :

- de tout cela va sortir des mesures indispensables

- ce sont une sélection de films d’auteurs

- on a appelé la police. Ils sont arrivés tout de suite…

Et une jolie pour finir :

- les gens ne cessent de tarir d’éloges… !

Du coup, ma verve est tarie aussi.

Classé dans : Humeur - Mots clés : aucun

Humeur 5

Rédigé par André Cabaret - - Aucun commentaire

Le ciel peut témoigner que je ne porte pas notre président dans mon cœur... Mais, s'agissant de la dictature, je ne puis malheureusement qu'être d'accord ave lui quand il dit : "Allez dans une dicature et vous verrez..." La France va certes mal, on y fait n'importe quoi avec les lois, la sécurité, les acquis sociaux, la violence, etc. Mais pour celles et ceux qui ont connu de vraies dictatures (je ne vais pas les énumérer, je n'aurais pas assez de place) notre pays est encore plus que vivable. Il ne faut pas tout mélanger. C'est comme ce fameux slogan : "CRS = SS" : très désobligant pour les victimes des SS. Dans l'air du temps, c'était marrant, ça rimait et on se donnait de l'importance, mais, en vrai, c'était idiot. Dire qu'on est en dictature en France (même si parfois on croit voir le chemin qu'elle emprunte), c'est vituellement donner le droit à nos dirigeants de faire comme si en effet on était dans un pays sous la coupe d'un leader maximo, grand timonier, guide suprême et autre connerie de Conducator... Alors critiquons-le, mais de manière sensée, argumentée, imparable, mais ne lui donnons pas le bâton pour nous faire battre...! C'est mon opinion et je la partage !

Classé dans : Humeur - Mots clés : aucun

Une clope or not une clope?

Rédigé par André Cabaret - - Aucun commentaire

Personnellement je ne fume pas.

Et je n'aime pas trop voir dans certains films des choses choquantes (je ne cite pas de titres, on les a tous en tête). Alors pour que nos enfants ne soient pas tentés de fumer on va essayer de produire des films où personne ne fumera (ce qui ressemblera vraiment à la vraie vie, n'est-ce pas?).

Mais on continuera de permettre les films où on boit, où on torture, où on tue, où on évoque la pédophilie, où il y a des imbéciles et des crétins, où des femmes sont battues, où il y a des Blancs en plus des Noirs et des Indiens, où la lune est souvent pleine, où le président des USA n'est pas le vrai en place, où il y a des magouilles politiciennes et financières, où parfois il fait nuit avec des jeunes dehors, où des terroristes font bobo à Bruce Willis, où je ne suis pas à l'écran (ce qui est intolérable), bref où la vie est la vie.

Cette politique de l'interdiction tous azimuts rappelle furieusement un truc qui a sévi en URSS et qui s'appelait le "réalisme socialiste". Si c'est pour reproduire ça, sous prétexte d'empêcher nos jeunes d'êtres influencés par UN mec qui fume UNE clope dans UN film que de toute façon ces jeunes ne regarderont pas, alors je dis : ben merde alors ! ! !

Classé dans : Humeur - Mots clés : aucun
Fil RSS des articles de cette catégorie